A l’heure de choisir notre box internet, nous avons tous au moins un critère en commun qui est le débit de connexion. Parce qu’il n’y a rien de pire qu’une connexion lente ! A ce sujet, j’imagine que vous avez entendu parler de la fameuse fibre optique et de ses nombreux avantages par rapport à nos vieux câbles en cuivre. Mais si vous faîtes parti de ceux qui aiment choisir en connaissance de cause, alors il vous faudra un peu plus que de belles promesses pour vous convaincre ! D’où l’importance de savoir ce qu’est la fibre optique et quelles sont les différences avec l’ADSL.

Par ailleurs, si vous avez déjà fait un petit tour du côté des abonnements internet, de nouveaux termes auront certainement attirés votre attention. VDSL, VDSL2, FTTB ou encore FTTH … Qu’est-ce que ça signifie ? Que valent ces technologies, peut-on se fier aux débits annoncés par les FAI ? Est-ce que la différence de tarif appliquée entre fibre optique et ADSL est vraiment justifiée ?

Différences entre fibre optique et ADSL

Dans cet article on vous explique les différences entre fibre optique et les technologies ADSL. Mais on vous donne aussi quelques pistes et critères pour vous aider à choisir votre futur box.

Technologies xDSL : c’est quoi ?

On définit les connexions de type xDSL comme celles qui utilisent le réseau téléphonique pour le transport des données IP. Car, comme vous le savez sûrement, l’une des principales différences entre la fibre optique et l’ADSL est le matériel utilisé. L’un utilise les propriétés conductrices du cuivre, tandis que l’autre, celle du verre et de la lumière.

Quoi qu’il en soit, nous allons commencer par expliquer ce qu’est l’ADSL. Vous verrez que cette technologie a su évoluer rapidement, accompagnant le besoin des internautes, de plus en plus gourmands en bande passante.

L’ADSL, comment ça fonctionne ?

Si vous avez plus de 25 ans, alors vous-vous souvenez sûrement du temps où le téléphone était coupé lorsque vous-vous connectiez à internet. Si quelqu’un vous appelait au même moment, il était reçu par le bip très caractéristique des fax. C’était le temps du modem analogique et malgré toute la nostalgie que l’on peut avoir, il faut avouer que ce n’était pas très pratique.

Mais cela n’a pas duré très longtemps puisque dès 1999 on a vu apparaître un nouveau type de connexion : l’ADSL. Cette nouvelle technologie a révolutionné l’utilisation d’internet, puisqu’elle permet d’utiliser les lignes téléphoniques comme moyen de transport d’informations digitales, sans pour autant monopoliser les fréquences liées à la téléphonie.

Concrètement, internet utilise des fréquences plus basses que celles qui sont utilisées pour le téléphone. Ce qui vous permet de recevoir un appel sur votre fixe pendant que vous surfez sur internet. Deuxième caractéristique de l’ADSL : il s’agit d’un signal asymétrique. En effet vous-vous êtes peut-être rendu compte que le débit descendant (download) est supérieur au débit montant (upload). Et bien sachez que ce n’est pas un hasard !

Grâce aux travaux de Joseph Lechleider, ingénieur chez Bell, on sait que lorsque les débits ascendants et descendants sont symétriques, les perturbations sont plus nombreuses, ce qui affecte la qualité de la connexion. Etant donné l’application qui allait être faite d’internet (laquelle privilégie le téléchargement), il a été décidé de rendre le signal asymétrique, en faveur du débit descendant.

VDSL, VDSL2, ADSL2+ et Re-ADSL.

Vous connaissez à présent la petite histoire de l’ADSL. Nous allons à présent continuer avec l’explication de quelques termes que vous avez certainement déjà croisés qui ne sont en faite que des améliorations de l’ADSL. En effet l’utilisation que l’on fait d’internet nécessite de plus en plus de bande passante. Et les quelques bits /s auxquels on pouvait prétendre au début des années 2000 sont vite devenus insuffisants !

Du coup, les FAI ont cherché le moyen d’augmenter le débit de connexion et ils ont d’abord inventé le VDSL. Il fonctionne également en parallèle du réseau téléphonique. Mais contrairement  à l’ADSL, les données sont transmises sans perturbations, ce qui permet d’augmenter le débit de manière assez remarquable puisqu’il atteint les 50 Mb /s. Un peu plus tard les FAI améliorent encore un peu plus le système et obtiennent des vitesses de connexion qui frôlent les 100 Mb /s, il l’appellent tout simplement le VDSL2.

Mais ce type de connexion pose un problème : les gains de débit ne s’observent que si le logement est situé à moins d’1 km du répartiteur. Autrement dit, son application est extrêmement réduite. En parallèle, on voit apparaître un autre type de connexion : l’ADSL2+. Ici, on utilise un plus grand nombre de fréquences pour faire voyager les données IP. Ici le débit atteint les 20 Mb /s mais votre domicile doit être situé à moins de 3 km du répartiteur. Du coup les FAI inventent le Re-ADSL, qui permet d’augmenter cette distance d’environ 10%, mais cela se fait forcément au détriment du débit de connexion.

La fibre optique : une révolution technologique qui date de l’Antiquité !

Vous l’aurez compris, à moins de vivre à côté d’un répartiteur, vous devrez vous contenter des débits offerts par l’ADSL, lesquels peuvent atteindre les 25 Mb /s. Ce n’est pas mal et cela peut être suffisant mais lorsque l’on sait que la fibre optique offre jusqu’à 1 Gb /s, forcément, cela paraît bien peu ! La vitesse de connexion fait en effet parti des nombreuses différences que l’on trouve entre la fibre optique et l’ADSL. Mais avant de toutes les passer en revue, nous allons nous attarder quelques lignes sur le fonctionnement de l’internet par le verre, la fibre optique.Différences fibre optique et ADSL

La fibre optique : comment ça marche ?

Non, je ne me suis trompée dans le titre ! Le principe de la fibre optique date en effet de la Grèce Antique ! Plusieurs vestiges suggèrent qu’à cette époque on avait déjà connaissance d’une propriété particulière du verre. Celle de pouvoir conduire la lumière. Cette découverte n’aura pas qu’une application ludique et décorative, puisque aujourd’hui c’est ce qui nous permet de faire voyager les informations IP à une vitesse record.

Et oui, concrètement internet voyage à présent des câbles dont l’âme est en verre ! Les lignes téléphoniques ne sont donc plus sollicitées ce qui fait parti des différences entre la fibre optique et l’ADSL. Mais comme je vous le disais, les deux technologies s’opposent sur plusieurs points. En effet une autre caractéristique de la fibre optique est qu’il s’agisse d’un signal de type symétrique. Cela veut dire que la vitesse descendante est égale à la vitesse montante. C’est à dire que vous mettrez autant de temps à télécharger qu’à envoyer une vidéo.

Comme je vous le disais, la fibre optique permet de fournir un débit de 1 Gb /s, parfois plus ! La différence avec une connexion type ADSL est flagrante, ce qui vous prend une paire de minute ne vous prend à présent qu’une dizaine de secondes.

FTTH et FTTB : quelle est la différence ?

La fibre optique est formidablement rapide, mais ça, je pense que vous le savez déjà ! Tout comme vous avez certainement déjà croisé les termes de FTTH et FTTB. Mais qu’est-ce que ça signifie ? Et bien les trois premières lettres de deux acronymes signifient Fibre To The. C’est à dire : la fibre jusque … Jusqu’où ? Et bien c’est justement la différence entre ces deux termes.

On parle de FTTH lorsque les installations de la fibre optique arrivent jusqu’au domicile (H pour Home). Concrètement cela veut dire que vous disposez d’une prise optique chez vous. Par ailleurs vous bénéficiez d’une connexion avec fibre optique de bout en bout. Autant dire que ce cas est rare. En effet, comme nous le verrons un peu plus loin dans notre article, le déploiement de la fibre optique est très onéreux.

C’est pour cela que la plupart du temps,on parle de FTTB. Ici, la fibre est amenée jusqu’au pied de l’immeuble (B pour Building). Dans ce cas, vous serez raccordé à la fibre par le biais d’un câble coaxial (ligne téléphonique) soit par le biais de la télévision par câble. Comme vous l’aurez compris dans ce cas vous aurez besoin d’installer une prise. Celle ci est généralement prise en charge par l’opérateur. Par ailleurs, cela suggère que l’utilisateur ne recevra pas une connexion 100% fibre optique. Le débit fournit sera donc légèrement inférieur au débit annoncé. Et il sera également asymétrique.

Les grandes différences entre fibre optique et ADSL.

Maintenant que nous avons fait le point sur la fibre optique et l’ADSL, faisons la comparaison ! Comme vous l’aurez certainement remarqué, ces deux technologies ont leurs avantages et leurs inconvénients. Voyons donc tout de suite quelles sont les différences entre l’ADSL et la fibre optique.

Définition de fibre optique et ADSL

Comme nous l’avons déjà dit, ces deux technologies s’opposent de par leur fonctionnement. L’une utilise le réseau téléphonique, l’autre un réseau indépendant. L’une fait voyager vos données via des câbles en cuivre, l’autre par des des fibres de verre. Ces quelques différences peuvent sembler anodines, mais vous allez voir qu’elles expliquent pourquoi la fibre optique et l’ADSL sont deux technologies bien singulières.

La vitesse de connexion.

Impossible de parler des différences entre fibre optique et ADSL sans citer la vitesse de connexion. Comme je vous l’ai déjà dit, la fibre optique fournit un débit qui rode autour de 1 Gb /s. En ce qui concerne l’ADSL, vous pourrez généralement espérer 20 Mb /s. Peut-être le double dans le cas du VDSL, voir le triple si on parle d’une connexion VDSL2.

Quoi qu’il en soit, même si vous n’êtes pas équipé d’une connexion type FTTH, la fibre optique se révèle plus intéressante que le meilleur débit qui puisse offrir l’ADSL. Et oui, question vitesse de connexion, il n’y a pas photo, la fibre optique est de loin la meilleure option. Mais comme nous le verrons un peu plus bas dans notre article, cela va aussi dépendre de votre besoin. En effet une personne seule n’a pas la même nécessité de débit qu’une famille nombreuse. De même si vous ne faîtes qu’un usage modéré de votre connexion.

Le prix des abonnements internet.

Généralement, la qualité du service a un prix, et la fibre optique n’échappe pas à la règle. Quoi que cela va dépendre de l’opérateur que vous choisirez. En effet, certains FAI appliquent des différences de tarifs entre fibre optique et ADSL, alors que d’autres, à l’instar de Orange ne le font pas.

Vous trouverez sur notre site de nombreux articles qui vous éclaireront sur les abonnements et les formules, avec ou sans fibre optique. Mais pour que vous ayez une idée, généralement les abonnements avec la fibre sont à peu près 5 ou 6 € plus chers qu’avec l’ADSL. Sauf chez Bouygues Télécom où étrangement, l’ADSL vous coûtera quelques euros de plus !

Quoi qu’il en soit, les différences de tarif entre la fibre optique et l’ADSL sont notables mais pas exagérées. D’ailleurs, il est même possible de trouver des offres sans engagement avec la fibre pour environ 22€ /mois chez RED by SFR et même pour 15€ /mois chez Sosh.

Le déploiement sur le territoire Français.

Autre point à citer dans les différences entre la fibre optique et l’ADSL : le déploiement des deux technologies sur le territoire. Comme je vous le disais, l’ADSL utilise les lignes téléphoniques depuis 1999 et son réseau est donc déjà présent sur l’ensemble du territoire. C’est pour cela que 99% des domiciles français sont équipés par l’ADSL. En revanche, la VDSL, la VDSL2 et l’ADSL2+ sont le privilège de quelques-uns, ceux qui vivent à proximité d’un répartiteur.

En ce qui concerne la fibre optique, comme vous-vous en doutez, la couverture du territoire n’est pas encore totale. Celle-ci est arrivée dans l’hexagone en 2004 et son coût élevé explique une progression relativement lente. En effet la mise en place d’un réseau de fibre optique reviendrait à réaliser des travaux dont l’ampleur est comparable à ceux qui furent réalisés dans les années 1970 lors de l’installation du réseau téléphonique.

Néanmoins les chiffres sont encourageant puisqu’on estime que d’ici 2022 environ 90% des foyers français seront éligibles à la fibre optique. Aujourd’hui, 15,6 millions de logements sont équipés de la fibre optique (FTTH). Le principal fournisseur étant bien sûr notre opérateur historique, suivit de près par SFR.

Fibre optique ou ADSL : comment choisir ?

A présent que nous avons vu les principales différence entre la fibre optique et l’ADSL, voici venu le moment de faire votre choix ! Comme nous allons le voir, au delà de la zone où se trouve votre logement, cela va aussi dépendre de vos besoins !

Fibre optique ou ADSL quelles différences ?

Etes-vous éligible à la fibre optique ?

La première chose à faire pour savoir vers quel type d’abonnement vous pouvez vous tourner est de faire un test d’éligibilité.

Pour savoir si votre logement se trouve dans une zone équipée de la fibre optique, rien de plus simple. Il vous suffit de vous renseigner auprès de votre opérateur, directement sur sa page d’accueil. Simplement avec votre adresse postale ou votre numéro de téléphone fixe, vous saurez en quelques secondes si vous êtes éligible à la fibre ou non.

Normalement vous pourrez également savoir à quel type de connexion vous pourrez prétendre. Si vous n’êtes pas éligible à la fibre, vous pourrez savoir si ces travaux sont prochainement prévu dans votre zone. Bien entendu si vous vivez en zone rurale, vos chances d’être équipé par la fibre sont plus faibles.

Plus rapide que l’ADSL et parfois plus accessible que la fibre optique, pensez également à la 4G ! Vous pourrez en effet profiter d’un débit d’environ 200 Mb /s. Toutefois, il faut savoir que ces abonnements sont souvent plus onéreux. Par ailleurs, la bande passante est limitée mensuellement.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez également en profiter pour savoir si vous-vous trouvez dans une zone dégroupée ou non. De cette manière, vous saurez vers quels opérateurs et quels types d’offres vous pouvez vous tourner. Encore une fois, si vous vivez en zone rurale il se peut que vous soyez en zone non-dégroupée. Dans ce cas vous ne pourrez pas accéder aux offres triple play qui inclus la télévision par internet, sauf si vous passez par l’opérateur historique.

Quelle est votre besoin ?

Au delà des différences que l’ont puisse trouver entre fibre optique et ADSL, ce qui compte surtout, c’est votre besoin ! En effet, le débit internet qu’il vous faut dépend de ces quelques critères :

  • Combien de supports au minimum et au maximum seront connectés au même moment ?
  • Quelles utilisations faîtes-vous d’internet ? Est-ce que vous regarder/écoutez des contenus en streaming de manière régulière ?
  • Quel est votre budget ?

Si vous avez actuellement internet chez vous mais que vous n’êtes pas satisfait du débit fournit, pensez à réaliser un test de vitesse de connexion ! De cette manière vous aurez une idée plus concrète du débit minimum que vous cherchez !

Quoi qu’il en soit, j’espère que cet article vous aura été utile ! Si vous songez à changer d’opérateur, consultez notre article détaillé sur comment résilier son contrat et changer d’opérateur box facilement.